La campagne électorale est commencée, les 5 candidats se sont déclarés. Madame Malé, Maire sortante, est semble-t-il hors jeu, mais la décision lui appartient. Avec seulement 1 ou 2 conseillers municipaux acquis à sa cause, sur les 27, et Le Préfet qui la traduit au Tribunal Administratif pour abus et excès de pouvoir, je ne lui vois pas à un grand avenir politique municipal.

 

Cliquer sur le lien ci-dessous afin d'accéder à l'article que vous souhaitez consulter :

 

 

Les candidatures pour les élections municipales de mars 2020.

 

petitsorli

L'adresse du site de Marc PETIT : https://www.cea-claira.fr/

banulsBarbe

Masse

 

 

Retour haut de page

Les premiers tracts.

 

Cliquer sur la photo du tract ci-dessous que vous souhaitez consulter :

 

PetitMasse

Marc PETIT, sur son tract, invite les autres candidats à un débat public. En outre sur son site : https://www.cea-claira.fr/   Il indique les dates de ses réunions publiques: notamment les 13 et 20 mars 2020 à 18h30 à la salle Polyvalente . Michel BARBÉ, sur son tract, indique les mêmes dates mais pas la salle où elles devraient avoir lieu. Aurons-nous donc un premier débat contradictoire entre Marc PETIT et Michel BARBÉ à la salle polyvalente?

Cette campagne électorale est décidemment bien lancée, elle devrait se révéler particulièrement intéressante.

Cliquer sur la photo du tract ci-dessous que vous souhaitez consulter :

 

BanulsBarbe

 

sorli

C'est un peu tôt pour se faire une idée sur les programmes de chacun.

Sauf pour Marc PETIT qui en a largement tracé les grandes lignes sur ce premier tract.

Ensuite viendront les questions à se poser : qui est le plus solide et crédible pour se charger de la succession de Monsieur José Puig ?

 

Retour haut de page

Une première analyse.

Ce premier classement est subjectif, mais traduit néanmoins le sérieux de ces 5 candidatures. Ce qui est beaucoup pour un village comme Claira.

1- Marc PETIT (Conseiller Municipal sortant)
C'est le 1er tract distribué. Il donne une idée assez précise des axes de son programme. Je retiens principalement et notamment :
SECURITE : Amélioration de l'écoulement des eaux pluviales.
ECONOMIE : Création une halle pour nos producteurs à laquelle s'adossera vraisemblablement un marché hebdomadaire.
ENVIRONNEMENT : Installation de collecteurs de déchets avec le concours de la CCCSM.
SPORT, CULTURE ET FESTIVITES : Création d'un festival majeur, création d'un parcours de santé.
PARTICIPATION CITOYENNE : Création d'un Conseil Municipal des jeunes.

2- Angélique SORLI (Conseillère Municipale sortante)
Ce qui me gène un peu c'est la volonté d'Angélique SORLI de "défendre notre village en lui redonnant les valeurs qu'il mérite" ainsi que "il est temps de redonner toute sa place à l'intérêt général". Cela veut dire que Claira a perdu ces valeurs, alors que Madame SORLI est conseillère Municipale depuis 18 ans et a été très proche de José PUIG. C'est donc, une autocritique de son action depuis 18 ans...Même si c'est courageux de sa part ce n'est réellement pas ce que l'on attend d'un Maire.

3- Michel BARBÉ
Le programme est embryonnaires mais comporte quelques approximations que les Clairanencs ne manqueront pas de relever. Ce manque de sérieux et de rigueur indique un programme rédigé dans l'urgence.
AIDER LA JEUNESSE ET L'ÉDUCATION : "En donnant à l'équipe pédagogique les moyens dont elle a besoin". Ce n'est pas la commune qui est en charge de l'éducation. La mairie a en charge uniquement les ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) et le périscolaire.
TRANSFORMER CLAIRA EN VILLE ÉCO-RESPONSABLE: "en améliorant la performance énergétique des bâtiments municipaux". A l'évidence Michel BARBÉ ne sait pas de quoi il parle. Ce projet ne vaut uniquement que pour les bâtiments à construire.
"En développant le tri sélectif sur l'ensemble de la commune" Le tri sélectif existe depuis bien longtemps sur l'ensemble de la commune. Le problème du centre-ville ne peut être règler que par l'installation de conteneurs enterrés avec le concours de la CCCSM qui assume cette compétence.

4- Daniel MASSE
Nouvel arrivant dans l'espace municipal, nous attendrons son programme pour se faire une idée précise. Je n'ai pas relevé d'incohérence notable sur son tract.

5- Stéphane BAÑULS
Nouvel arrivant dans l'espace municipal Ce n'était pas utile de réaliser un tract de 4 pages pour ne rien dire.

Bernard Jantac, le 22 décembre 2019

 

Retour haut de page

 

Le 2ème tract d'Angélique SORLI et Stéphane BAÑULS.

Cliquer sur la photo du tract ci-dessous que vous souhaitez consulter :

sorli2SB2

Angélique SORLI
Madame SORLI dévoile sa liste sur ce tract de 4 pages. On compte, parmi les 27 candidats conseillers municipaux, pas moins de 12 conseillers sortants de l'équipe de José PUIG. A la suite de son décès en novembre 2017, c'est Hélène Malé qui est élue Maire de Claira par ce même Conseil Municipal. Autant dire qu'il sera difficile pour Hélène Malé de réunir une équipe, à moins d'un renouvellement complet du Conseil Municipal. C'est d'ailleurs une bonne solution. Ce renouvellement me semble salutaire pour Claira et pour les Clairanencs.

Attendons de savoir si Madame MALÉ brigue un 6éme Mandat, cette fois en tant que Maire. Elle était élue aux côtés de José PUIG depuis 1989. Nous aurons peut être cette information au cours de la cérémonie des voeux samedi 11 janvier à 18 h.30, à la salle polyvalente.

Stéphane BAÑULS
Encore un tract de 4 pages qui ne nous apprend strictement rien sur l'équipe ou le programme de Stéphane BAÑULS. C'est néanmoins un possible curriculum vitae ou une biographie à destination de futurs employeurs...

Bernard Jantac le 8 janvier 2020

 

Retour haut de page

 

Les voeux 2020 de Madame MALÉ à la population.

 

Madame MALÉ a présenté ses voeux d'une manière simple et sobre. La seule annonce attendue concernait la confirmation ou non de son 6ème mandat, ainsi qu'elle l'annonçait en Conseil Municipal le 8 juin 2018. Madame MALÉ renonce à se présenter, elle préfère laisser la place à la jeunesse. C'est une bonne et sage décision !...

Michel MAFFRE a ensuite pris la parole pour expliquer, notamment, la prise de compétence eau et assainissement par la Communauté de Communes Salanque Méditerranée. A l'évidence il n'aime pas que l'on apporte la contestation, j'ai fait l'objet de reproches quant à mon constat sur la station d'épuration abosolète dés sa construction en 2009. Il n'a pas apprécié l'article que je consacrais sur ce sujet daté du 27 décembre 2019.
cliquez sur le lien

Bernard Jantac le 12 janvier 2020

 

Retour haut de page

Les sites internet des candidats.

 

Tous les candidats proposent un site internet. Que contiennent ces sites ? Sont-ils réellement utiles pour que les électeurs se fassent une idée sur ces candidats ?

Ci-dessous le classement des sites des candidats fonction de ce qu'ils apportent quant à leurs projets respectifs, ainsi que sur la constitution des équipes de chacun. En effet, à moins de 2 mois de l'élection du Conseil Municipal et donc du Maire, il est grand temps de préciser aux Clairanencs ce que chacun propose.

1- Marc PETIT Construisons Ensemble l'Avenir de Claira

(Conseiller Municipal sortant)

L'adresse de son site : https://www.cea-claira.fr/

Projets pour Claira : C'est le seul candidat à avoir déclaré, dés son premier tract en décembre dernier, ce qu'il voulait faire pour notre village. C'est clair, réaliste, même si cela mérite quelques développements, cela répond aux préoccupations et aux attentes des Clairanencs. Je retiens la Charte des élus qui me semble la base même d'une équipe transparente, soudée et efficace.
Marc PETIT ne souhaite pas dévoiler son équipe pour l'heure.

MP

 

 

 

 

2- Daniel MASSE  Claira D'abord

(Nouvel arrivant dans l'espace municipal)

L'adresse de son site : https://clairadabord.fr/

Projets pour Claira : La liste des projets est relativement complète On peut regretter le côte utopique de certains d'entre-eux. Ce candidat propose également une "Ethique de l'Élu". Je le classe en deuxième position car il établit un constat détaillé et propose des solutions.
Daniel MASSE ne souhaite pas dévoiler son équipe pour l'heure.

DM

 

 

 

 

3- Michel BARBÉ Claira pour Tous

( Ce n'est pas un nouvel arrivant dans l'espace municipal. Il était colistier de Jean-Marc RIBAS en 2008 à Claira et s'est présenté à Bompas en 2014.)

L'adresse de son site https://www.clairapourtous.fr/

Projets pour Claira : Un catalogue de plusieurs pages a été distribué dimanche, on ne le trouve pas sur le site. Ce catalogue regroupe des projets qui ne sont pas tous visiblement dans les préoccupations des Clairanencs. A la lecture attentive cela ne fait pas très sérieux, trop confus, rien de financer, aucun planning, des choix hasardeux voire complètement farfelus, comme par exemple : suppression de la poste ou construire une voie verte en pleine nature qui passe par les moulins et qui conduit à la zone commerciale, alors que dans le même temps se pose le problème de la route du Mas Rovira à sécuriser.
Michel BARBÉ ne souhaite pas dévoiler son équipe pour l'heure.

MB

 

 

 

 

4- Angélique SORLI Claira C'est Vous

(Conseillère Municipale sortante)

L'adresse de son site : https://www.clairacestvous.com/

Projets pour Claira : Rien de préciser à ce jour 20 janvier 2020. N'en doutons pas cela viendra !

Angélique SORLI est la seule candidate à avoir dévoilé l'intégralité de son équipe sur un tract. Par contre sur le site la liste des candidats est, à ce jour 20 janvier, partielle.

AS

 

 

 

 

5- Stéphane BAÑULS Ensemble Unis pour Claira

(Nouvel arrivant dans l'espace municipal)

L'adresse de son site : https://www.claira2020.fr/

Projets pour Claira : Rien !
ce qui est gênant c'est que l'on ne trouve pas d'onglet "Projets" sur l'accueil de ce site. On ne trouve pas d'onglet, non plus, pour "l'équipe" ? J'espère pour Stéphane BAÑULS que ces manquements seront réparés rapidement...

SB

 

Bernard Jantac, le 20 janvier 2020

 

Retour haut de page

 

 

L'AGLY s'invite dans la campagne électorale de CLAIRA !

inde23_01_2020

Voilà des commentaires particulièrement édifiants de la part du Maire de Claira.

Fort heureusement Madame Hélène MALÉ a choisi de ne pas se présenter à nouveau pour un 6ème mandat à la Mairie. Après un tel constat d'échec, je la comprends et je m'en réjouis.

Il faudra bien que les candidats au poste de Maire se décident à faire enfin quelque chose pour les Clairanencs!...

Soyons clairs : les Conseillers Municipaux de la majorité sortante doivent renoncer à se présenter. Ils n'ont strictement rien fait, alors qu’ils étaient aux commandes et depuis fort longtemps. Les seuls aménagements ont été réalisés et dictés par leurs intérêts particuliers et certainement pas par l'intérêt général.

Le responsable de cette montée des eaux systématique , dans Claira, quelques heures après le pic de crue, s'appelle le REC de Claira ou ruisseau de Claira. Il existe des parades et des solutions, seulement personne de cette majorité sortante n'a voulu prendre le problème à "bras le corps". Trop occupé à défendre leur "pré  carré".

Les lotissements de Barbé et la cave viticole ont les pieds dans l'eau, j'ai pourtant alerté au moment de l'enquête publique. L'enquêteur Monsieur RIOU a été sourd à mes arguments et a délivré un avis favorable.

L'inondation du centre de Claira n'est pas une fatalité. J'ai, en son temps, rédigé un recours gracieux au Préfet avec mon avocat. Ce recours expliquait le processus de l'inondation du Centre Ville. La Préfecture a choisi de faire la sourde oreille.

Extrait concernant le REC et le PPRI transmis en avril 2013 à la Préfecture à la suite de l'épisode de mars 2013 : cliquez ici

Pour accéder au recours gracieux complet (la partie CLAIRA bis n'étant plus à d'actualité) : Cliquez ici :

agly

Film sur la rupture de berges au petit pont du REC devant les HLM de CLAIRA bis dans la matinée du 23 janvier. Ces ruptures accidentelles ou non sont nombreuses le long du ruisseau.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

Surprise ! Je suis passé dans l'après midi du 24 janvier et j'ai constaté que la brèche était déjà sommairement rebouchée. Cette réactivité me laisse perplexe. Cette brèche aurait-t-elle été volontairement ouverte ? Pour protèger les HLM, je peux le comprendre. Mais en sacrifiant le Centre de Claira. Résultat d'une politique irréfléchie du "coup par coup".

hlm

 

Bernard Jantac le 24 janvier 2020

 

Retour haut de page

La candidature de Michel BARBÉ pose un problème d'éthique !

 

Je ne décolère pas devant le silence des Autorités Préfectorales, Départementales et Communales.

Cela fait 7 ans que j'ai alerté ces différentes autorités des dangers d'une urbanisation sans borne.

Cela fait 7 ans que j'ai alerté le Préfet, le Département des PO, la Mairie de Claira des dangers immédiats pour nos concitoyens Clairanencs d'une urbanisation basée sur le profit des propriétaires terriens et certainement pas sur l'intérêt général.

Certes, je me suis rapproché de José PUIG en 2015, comme je l'ai indiqué à l'époque, c'était pour travailler pour Claira et pour les Clairanencs. Je n'ai jamais renié mes convictions. Cela m'a d'ailleurs valu quelques discussions animées avec José et des inimitiés en général et dans son équipe en particulier, inimitiés qui perdurent encore et toujours aujourd'hui.

La candidature de Michel BARBÉ appuyée par Madame MALÉ pose problème vis à vis de la réglementation sur les inondations et un problème d'éthique. Je ne peux en aucun cas la cautionner.

Pourquoi ?

J'ai fait la connaissance de Michel BARBÉ en 2008. Il était colistier de Jean-Marc RIBAS. Quelques années plus tard il m'a sollicité pour que je le présente à mes colistiers. Il était suppléant de Madame Marie-Josée AMIGOU (UMP) pour les élections départementales de 2011 (élections perdues devant José PUIG). A cette occasion je lui avais proposé de prendre la tête de l'opposition à Claira. Il a décliné sans me donner aucune raison.

En 2014, au moment de constituer ma liste, je l'ai rencontré à nouveau  et je lui ai proposé de prendre ma place de tête de liste. Il m'a indiqué préférer se présenter à BOMPAS avec Jean SOL ! ...L'explication probable m'a été suggérée beaucoup plus tard. Il aurait passé un accord avec José PUIG. Celui-ci lui aurait accordé un permis de construire pour 2 logements pour lui Michel BARBÉ et son frère Mathieu BARBÉ en pleine zone rouge PPRI. Ces permis sont couverts par leurs statuts d'agriculteur. En contre-partie Michel BARBÉ aurait renoncé à se présenter sur Claira.

Michel BARBÉ et Mathieu BARBÉ ont semble-t-il rencontré quelques difficultés pour sortir de chez eux les 22 et 23 janvier. C'est normal leurs maisons sont situées dans une zone inondable répertoriée et inconstructible. Ils ont été contraints d'utiliser le tracteur pour se dégager. Quand on construit en pleine Zone Rouge PPRI avec la bénédiction des autorités, il faut s'attendre à ce que cela se répète!

Mais aujourd’hui que l'on brigue le mandat de Maire, après avoir abandonné CLAIRA au profit de BOMPAS, que l'on piétine les règlementations et le PPRI, que l'on s'érige en sauveur de CLAIRA. Je dis ça SUFFIT, ASSEZ !

Le futur Maire se doit d'être sans tâche et exemplaire pour ses concitoyens !...

Ci-dessous photos et l'extrait cadastral des Maisons de Michel BARBÉ et Mathieu BARBÉ section BA n°16. Situées Cami Petit entre la Route du Mas Rovira et l'Agly en pleine zone rouge PPRI strictement inconstructible pour le commun des Clairanencs:

barbe1barbe2

cdastrebarbe

Bernard Jantac le 28 janvier 2020

Retour haut de page

 

 

Vu sur l'OUILLADE : le MoDEM soutient Marc PETIT.

 

Tout le monde s'attendait à ce que le MoDEM soutienne (Michel BARBÉ - Hélène MALÉ) ou bien Angélique SORLI, ou encore Stéphane BAÑULS, celui-ci se serait vu refuser l'investiture et le soutien du MoDEM.

Et bien C'est Marc PETIT qui a le soutien du MoDEM, il semblerait d'ailleurs que ce soutien ne soit pas le seul, Les Républicains soutiendraient aussi Marc PETIT.

Nous sommes à 6 semaines du 1er tour, rien n'est fait. Marc PETIT semble néanmoins assurer d'être au 2ème tour, mais avec quels  adversaires?

ouillade

 

Bernard Jantac le 31 janvier 2020

 

Le MoDEM confirme le soutien à Marc PETIT et leur refus de soutenir Stéphane BAÑULS.

 

Cette fois le conditionnel n'est plus d'actualité en ce qui concerne le refus du MoDEM de soutenir la liste de Stéphane BAÑULS :

ouillade1_02

Retour haut de page

 

Un mois avant le 1er tour, c'est l'incertitude !

 

Nous sommes à moins de 4 semaines du 1er tour et tous les candidats n'ont pas informé les Clairanencs à propos de leurs projets pour Claira et à propos de leurs équipes respectives. Il est encore difficile de se faire une idée, néanmoins, on peut dégager un classement fonction de ce que propose chacun de ces candidats à ce jour 17 février 2020:

Ce classement n'est pas subjectif pour les 2 premiers, car ce sont les seuls candidats à proposer des solutions sur les bases de constats réels. Ce sont les seuls, pour l'heure, à se préocuper de la sécurité des Clairanencs vis à vis des inondations récurrentes de Claira.

 

1- Marc PETIT (Conseiller Municipal sortant) "Construisons Ensemble l'Avenir de Claira".

https://www.cea-claira.fr/

MP

Les projets :

Les projets de l'équipe de Marc PETIT sont diffusés  par tract et sur le site depuis décembre 2019.
Marc PETIT
a convié tous les candidats à débattre. Personne n'a répondu pour l'heure. Etrange attitude, les débats d'idées sont pourtant bien les moteurs de la démocratie.
Une réunion publique est programmée aux Anciennes écoles le 19 février le sujet est "l'inondation de Claira"

L'équipe :

Un tract a été diffusé récemment qui propose aux Clairanencs l'ensemble de l'équipe de "Construisons Ensemble l'Avenir de Claira". Celle-ci me semble particulièrement solide et diverse avec quelques personnalités très connues des  Clairanenncs et une surprise de grande taille.

 

 

2- Daniel MASSE  "Claira D'abord".

https://clairadabord.fr/

DM

Les projets :

Daniel Masse  a diffusé par tract ses projets. Il a fait un constat général et a apporté des solutions.
Une réunion publique s'est tenue avec pour sujet ; l'inondation à Claira"

L'équipe :

Pas de tract sur le sujet.

 

 

 

3- Angélique SORLI (Conseillère Municipale sortante) "Claira C'est Vous".

https://www.clairacestvous.com/

AS

Les projets :

Rien.

L'équipe :

Madame Angélique SORLI a publié, par tract très tôt, l'ensemble de son équipe. La présence de 12 conseillers sortants de l'équipe majoritaire ne semble pas être un atout majeur. En effet, lorsque l'on songe que Madame Sorli et notamment ses 12 conseillers sortants n'ont strictement rien fait pour protéger Claira des inondations, laisser nos installations à l'abandon, favoriser une urbanisation débridée sans aucune réflexion, les Clairanencs doivent en tenir compte au moment de voter les 15 et 22 mars prochain. 18 ans aux commandes c'est assez !

 

4- Michel BARBÉ "Claira pour Tous".

https://www.clairapourtous.fr/

MB

Les projets :

Michel BARBÉ a diffusé, par tract et sur son site, ses projets sous la forme d'un catalogue  pléthorique pas toujours cohérent.

L'équipe :

Pas de tract sur le sujet.

 

 

 

 

 

5- Stéphane BAÑULS "Ensemble Unis pour Claira".

https://www.claira2020.fr/

SB

Les projets :

Rien.

L'équipe :

Partiellement par tract.

 

 

 

 

 

Bernard Jantac, le 17 février 2020

Retour haut de page

 

Nous sommes à 10 jours du 1er tour.

 

Vu ce matin sur l'Indépendant:

indep04032020

 

J'ai du mal à comprendre !

Pourquoi aucun candidat n'a répondu favorablement à l'invitation de Marc PETIT de débattre en public. Les Clairanencs ne méritent-ils pas, à l'instar des Perpignanais, d'être clairement et contradictoirement informés ?

Il est temps de vous faire part de mon sentiment pour le scrutin des 15 et 22 mars 2020:

Je suis convaincu qu'il faut confier les clés de la Mairie à Marc PETIT.

MP

Je connais très bien Marc PETIT, il est extrêmement compétent et il s'est entouré d'une équipe sérieuse et solide dans tous les domaines.

Il a présenté ses projets dés le mois de décembre. C'est clair réaliste et réalisable. Avec Marc PETIT nous savons où nous allons.

C'est un homme de rassemblement, il travaillera avec l'opposition car il sait l'importance d'écouter les avis de tous. Son expérience depuis 6 ans comme conseiller municipal de l'opposition lui procure toutes les clés pour réussir. Il connait les forces et les faiblesses de notre collectivité.

Il est le garant de la probité de l'équipe qu'il dirige. Il n'a strictement aucun intérêt immobilier sur Claira, mis à part son domicile, rue du Merlot.

La devise de l'équipe: "POUR SERVIR ET PAS POUR SE SERVIR" prend tout son sens.

 

Le plus sérieux des autres candidats est Daniel MASSE.

DM

J'ai rencontré Daniel MASSE, c'est un homme sympathique et chaleureux.

Ses différents constats et les réponses sous forme de projets, qu'il apporte, sont pertinents et exhaustifs. Cela ne fait aucun doute qu'il a travaillé son sujet.

Sa réunion sur les inondations a été très instructive. Le spécialiste de l'eau et de l'assainissement, qu'il est, a évoqué le problème de la station d'épuration obsolète depuis sa construction, ainsi que les solutions pour y rémédier

Le seul obstacle à son élection est sans conteste son entrée tardive dans l'espace politique municipal. Son tour viendra.

 

Pour les 3 autres candidats :

Il est bien difficile de leur trouver des atouts pour être élu, chacun des trois pour des raisons différentes :

Angélique SORLI

Madame Angélique SORLI, à ce jour, n'a rien dit de ses projets ni de sa vision pour Claira. Elle n'a pas voté le budget mais elle n'a pas participé au Débat d'Orientation Budgétaire. Personne ne sait pourquoi elle s'est opposée tardivement à Madame Hélène MALÉ, sinon sa volonté de tenter de prendre sa place. La présence à ses côtés de 12 conseillers municipaux sortants qui n'ont strictement rien fait pour les Clairanencs n'est pas pour nous rassurer.

 

Stéphane BAÑULS

Stéphane BAÑULS, quant à lui, a dans son équipe 3 conseillers municipaux issus de la majorité sortante. Or, il a demandé à ces derniers de voter pour le budget. Je n'ai toujours pas compris pourquoi ? Il aurait dû s'allier au Maire sortant. Ce n'est pas la seule incohérence de sa candidature. Il n'a rien dit non plus de ses projets pour Claira.

 

Michel BARBÉ

J'ai indiqué, lors d'un article précédent, mon sentiment quant à la candidature de Michel BARBÉ.

extrait :
" Mais aujourd’hui que l'on brigue le mandat de Maire, après avoir abandonné CLAIRA au profit de BOMPAS, que l'on piétine les règlementations et le PPRI, que l'on s'érige en sauveur de CLAIRA. Je dis ça SUFFIT, ASSEZ ! Le futur Maire se doit d'être sans tâche et exemplaire pour ses concitoyens !..."

 

Conclusion:

C'est probablement ma dernière contribution sur ce blog.

J'en profite pour vous remercier vivement. Vous êtes en moyenne plus de 1500 par mois à visiter ce site. C'est encourageant, cela montre que les Clairanencs ne sont pas denués de sens politique au sens le plus noble du terme : "la science du gouvernement de la cité".

Dans quelques jours s'achèveront mes mandats de Conseiller Municipal et de Conseiller Communautaire.

J'ai rendu compte le mieux possible. Je ne regrette strictement rien et certainement pas de m'être rapproché de José PUIG en 2015. N'en déplaisent à celles et ceux qui pensent que les élections municipales sont "des guerres puniques". J'ai appris beaucoup de choses à ses cotés même si cela n'a pas été toujours facile. J'ai conservé mes convictions quant à CLAIRA Bis et sur le fait de couper notre village en 2. Maintenant c'est fait, il faudra bien assumer. Bon courage au prochain Maire !

José m'avait confié une mission d'intérêt général : m'occuper de l'Agly ! J'ai proposé un projet alternatif à celui du Conseil Départemental. Il m'a fait élire 2ème Vice-président du SMBVA, à sa place, pour que je défende ce projet de protection contre les inondations. Après son décès, Madame Hélène MALÉ s'est empressée de me faire remplacer par Madame Angélique SORLI qui n'a même pas daigné que je lui présente ce projet.

Pour accéder à ce projet alternatif de protection des digues de l'Agly : Cliquez sur le lien

Merci  encore pour vos visites.

Bernard Jantac le 4 mars 2020

Retour haut de page

La parole aux Clairanencs !

indep05032020

Le 5 mars 2020

Retour haut de page

Covid-19. Le confinement,

Je ne me sens pas l'humeur de commenter le 1er tour des élections municipales. Ce n'est pas d'actualité. Nous sommes tous à nous demander comment cette pandémie va se terminer.

Je peux constater que les Clairanencs respectent sérieusement les consignes de confinement. Le port du masque tend à se généraliser et la distanciation entre particuliers semble de rigueur.

Comme la plupart d'entre nous, puisque le temps nous est largement donné, je me pose des questions sur la futilité de certaines choses et sur l'importance immense de certaines autres.

Parmi les plus importantes:

Bien évidemment les services de santé dans leur ensemble. Sans eux que se passerait-il ? Le cahot vraisemblablement, comment ne pas leur rendre un vibrant hommage, l'abnégation de tous les échelons, du personnel d'entretien au chefs de service, tous en première ligne, ils paient d'ailleurs très lourdement cette abnégation.

Le ravitaillement, nous redécouvrons l'agriculture de proximité Il faut l'encourager au maximum. J'espère que ce type de distribution perdurera au-delà du déconfinement. Rendre hommage aux caissières de la grande distribution ainsi qu'aux transporteurs me semble particulièrement important.

La collecte et le traitement des ordures ménagères, il faut remercier chaleureusement tous les opérateurs de la Communauté de Communes Corbières Salanque Méditerranée. Ils font ce travail sans relâche pour notre communauté. Tâchons de ne pas l'oublier une fois que nous reprendrons une vie normale.

Et parmi les plus futiles aujourd'hui :

Les élections municipales, même si l'élection d'un Maire est primordial, je ne comprends pas qu'après le décès de José PUIG, il y ait 5 listes à se déchirer pour obtenir ce poste. J'ai souvenir qu'en 1989 il y avait 3 listes, en 1995, 2 listes, en 2001 aucune liste contre le Maire, en 2008 3 listes, en 2014 2 listes.

Je ne suis pas certain que les motivations de toutes ces listes soient le désintéressement. Car, à bien considérer, seuls les sortants et l'opposition devraient se présenter à nos suffrages. La gestion de notre commune, pour avoir tenté d'y participer, n'est pas si simple que cela. L'on ne s'improvise pas Maire sur un coup de tête. De plus les compétences des communes tendent à se restreindre au profit des Communautés de Communes. En fait, il reste aux communes l'aménagement du territoire, les écoles, et le temps libre.

Et là est le problème à résoudre, soit nous sommes satisfaits des choix de la majorité en place et on la plébiscite soit nous ne sommes pas satisfaits et l'on vote pour l'opposition. A mon sens tous les autres choix reviennent à donner les clés de la Mairie à la spéculation foncière et autres magouilles.

Bernard Jantac, en confinement, le 14 avril 2020.

Retour haut de page

La rentrée scolaire à Pézilla, l'exemple.

Ci-joint l'article de l'Indépendant au sujet de la rentrée scolaire à Pezilla la Rivière, c'est le bon sens même à prendre en exemple....

rentree

Retour haut de page

 

Intervention de Marc PETIT à propos de l'ouverture des écoles

Je ne peux qu'être d'accord avec Marc PETIT lorsqu'il précise que, je cite, "La réouverture de l’école ne doit pas devenir un enjeu politique. Le conseil municipal est composé de 27 élus, la parole de chacun a le même poids et Madame Malé reste le maire quoiqu’on en pense".

Ci-dessous le mail circulaire intégral adressé à l'ensemble du Conseil Municipal par Marc PETIT le 10 mai 2020:

"Bonjour à tous,

Si je n’ai pas souhaité répondre plus tôt, c’est que bien évidemment j’étais en possession d’éléments en avant-première concernant les conditions de reprise de l’école et le travail effectué pour accueillir les enfants tout en respectant le protocole sanitaire. Je ne souhaitais pas mettre en porte-à-faux mon épouse vu sa fonction, il ne m’appartenait pas de dévoiler toutes les démarches et échanges qu’elle entreprenait au niveau de la mairie pour réussir cette reprise progressive de l’école.

Il y a deux débats :

  1. L’attitude de Mme Malé

  2. L’ouverture de l’école

Le fait que Madame le maire ne nous consulte pas est un problème, et je suis bien d’accord pour dire que ce genre de situation devrait fédérer des élus au lieu de générer des tensions et des règlements de compte.
Personnellement, j’ai envoyé plusieurs mails à madame Malé proposant mon aide pour gérer cette crise mais ils sont restés sans réponse. Nous aurions pu apporter notre aide pour la gestion des masques et l’aide aux habitants.

L’ouverture de l’école :
C’est une décision du gouvernement et ce n’est pas le lieu de faire un débat national. Il n’est pas utile de polémiquer sur le choix du gouvernement. C’est un fait et il faut faire avec. Aurions-nous voté contre l’ouverture si un conseil municipal avait eu lieu ? Comme je le dis plus bas, les chiffres sont là. Plus de 80% des écoles ouvriront dès le mardi 12 mai pour répondre à un besoin.
La nécessité est de réussir à mettre en place un fonctionnement qui respecte les règles sanitaires et de s’en donner les moyens afin que les enfants ne soient pas mis en danger.
Et puis, comment peut-on s’opposer à la réouverture d’une école quand on n’a pas connaissance de ce qui sera mis en place. Bien sûr que si le cadre précis de l’accueil n’est pas conforme, il ne faut pas ouvrir………
Après l’annonce de la reprise de l’école le 11 mai, les directrices ont été rapidement sollicitées par leur hiérarchie pour élaborer un « document cadre », celui-ci déclinant la nouvelle organisation de l’accueil et les différents protocoles à mettre en place. Que les élus s’en mêlent, cela n’aurait rien apporté de plus.
Chaque école a sa propre problématique et c’est pour ça que l’élaboration du « document cadre » a été confiée aux directeurs et à l’équipe enseignante, les plus à même de connaitre les tenants et les aboutissants permettant la meilleure organisation possible. Tâche complexe, les informations ministérielles arrivant tardivement, rien ne pouvait être établi de façon définitive, de nombreux ajustements ont dû être faits au fur et à mesure des nouvelles recommandations.
Que les élus s’en mêlent n’auraient pas permis d’avancer plus vite.
Après avoir travaillé en collaboration avec les services techniques et le service jeunesse, les projets ont été soumis à Mme Malé. Que Mme Malé accorde des moyens supplémentaires nécessaires à la sécurité des élèves et du personnel est une très bonne chose. Il fallait prendre des décisions rapidement. Qui dans les élus s’y serait opposé ? Le document cadre proposé par les directrices a été validé par la hiérarchie pour sa cohérence et grâce aussi aux moyens supplémentaires accordés par le maire.

Que Mme Malé ne nous tienne pas informés par la suite de ses engagements vis-à-vis de l’école est un autre problème.
Mme Sorli, M Quinto et M Baude ont pu constater que ce document cadre n’avait pas été fait à la légère et que les différents interlocuteurs au niveau de la mairie sur qui les directrices ont pu compter n’ont également pas ménagé leur peine. Pour preuve, tout était prêt au niveau des écoles et des services techniques pour une rentrée le 12 mai.
Que des élus s’imposent à une réunion à laquelle ils n’étaient pas conviés est un autre problème. La réouverture de l’école ne doit pas devenir un enjeu politique. Le conseil municipal est composé de 27 élus, la parole de chacun a le même poids et Madame Malé reste le maire quoiqu’on en pense. A elle, maintenant d’informer rapidement son conseil municipal.

115 enfants feront leur retour d’ici le 25 mai en élémentaire et une augmentation de l’effectif est prévue en juin. Même si c’est sur la base du volontariat, beaucoup remettent leur enfant à l’école parce qu’ils n’ont pas le choix. Les contraintes professionnelles sont bien là. Dans ce contexte difficile, il me parait important de ne pas culpabiliser les parents face à ce choix cornélien, mais de leur assurer que tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité de leur enfant. Personne n’est dupe sur les réelles motivations du gouvernement quant à la réouverture des écoles mais il semblerait qu’un réel besoin se fasse sentir sur Claira. Si les écoles n’ouvraient pas, la mairie devrait organiser l’accueil de ces enfants. Le télétravail n’est pas toujours possible et tous les employeurs ne sont pas complaisants.

Bien sûr, les enseignants, le personnel encadrant, les ATSEMS, les AESH et AVS, le personnel d’entretien sont inquiets face à la situation et au protocole imposé, l’enjeu sanitaire ne leur a pas échappé. Ils s’ajouteront à la longue liste des personnes qui ont permis à notre société de continuer à fonctionner et qui ont dû vivre avec la peur d’être contaminés et de contaminer leurs familles.
Bien sûr qu’il sera compliqué aux personnes qui prendront en charge les élèves de leur faire comprendre et de leur faire appliquer les différents gestes barrières et autres mais il faut faire confiance à leur professionnalisme et à leur sens du devoir.
Bien sûr qu’on ne connait pas l’impact psychologique qu’une rentrée dans ces conditions aura sur les enfants. Mais on ne connait pas non plus les répercussions que l’absence de lien social depuis le 16 mars entrainera.
Il est certain que la situation peut évoluer de façon très négative, que l’on soit de nouveau confinés au niveau national ou dans l’obligation de fermer l’école si les conditions sanitaires n’étaient plus réunies. Il est de notre ressort, à nous élus, de veiller maintenant pour que  la sécurité des enfants et du personnel ne soit pas mise à mal suite à un dysfonctionnement des mesures demandées à la mairie. Je sais pouvoir compter sur les directrices des écoles pour nous alerter très rapidement car leur préoccupation principale reste la sécurité de tous. C’est le Covid qui mène la danse malheureusement… et c’est lui qui imposera peut-être une rentrée de septembre 2020 dans les mêmes conditions…

 

Bien cordialement Marc PETIT 07-82-72-95-32 "

Retour haut de page

Second tour des élections municipales.

 

2emetour

 

Nous y sommes, le 28 juin nous retournerons aux urnes pour le second tour des élections municipales.

Quelles seront les équipes en lice cette fois-ci ?

Seules 4 équipes sur 5 ont accès au 2ème tour. Parmi elles 2 se tiennent à une trentaine de voix. Quelle seront les alliances ou fusions ? La campagne ne pourra commencer que dés la connaissance des forces en présence, sans tract remis en main propre, sans réunion publique, etc. etc. En somme, une campagne électorale à réinventer, COVID-19 oblige.

Nous pouvons regretter cet "état d'urgence sanitaire" qui permet en toute légalité de chambouler toutes les règles et tous les codes. En effet, le code électoral est clair il ya une semaine d'actée entre les 2 tours, pas 3 mois. Mais, c'est ainsi, il faut accepter ces nouvelles règles provisoires. je suis démocrate, j'irai voter.

 

Bernard Jantac, en déconfinement le 24 mai 2020

Retour haut de page

L'Indépendant ce jour, 27 mai 2020

 

marcpetit

 

C'est une manière de voir les choses ! Qui ne me déplait pas d'ailleurs : SEUL FACE A TOUS, S'IL N'EN RESTAIT QU'UN : Marc PETIT !

Il faut attendre de connaître les forces en présence, plus que quelques jours de patience. Il semble que Sorli reparte seule avec sa liste "dixit la journaliste laura Causanillas".

 

Bernard Jantac le 27 mai 2020

Retour haut de page

Le 28 juin, 2ème tour des municipales

Nous y sommes, il y aura 3 listes, c'est plus raisonnable !

 

La liste de Stéphane BAÑULS "Ensemble Unis pour Claira".

SBsmall

Une tentative de rapprochement avec la liste de Daniel MASSE "Claira d'Abord" a échoué au dernier moment. Stéphane BAÑULS se présente seul.

Il vient de commettre, sur sa page Facebook,  un lamentable et pathétique plagiat du "J'ACCUSE" d'Emile Zola, sans rien dire de l'accusé ni apporté quelconque élément de preuve. La campagne est bien partie cette fois-ci et au niveau du caniveau. Cela sent la poudre !

Rendez-vous dans les urnes, dimanche 28 juin. 211 voix au 1er tour qui dit mieux !

 

 

Les listes de Michel BARBÉ et Angélique SORLI fusionnent " Claira pour tous, tous pour Claira, Claira c'est vous" (le nom de la liste n'est pas encore connue).

ASsmallMBsmall

J'avoue être très étonné par ce mariage. Même si les intérêts personnels communs (Michel Barbé est notamment Promoteur immobilier et Madame SORLI propriétaire foncière sur Claira) prennent le pas sur la politique de la commune de Claira. J'ai du mal à comprendre comment Michel BARBE soutenu par Madame le Maire Hélène MALE fusionne avec Angélique SORLI qui a tout fait pour isoler Hélène MALE et la pousser dehors. Décidemment même dans nos petites communes, la cohérence, l'éthique et le respect n'ont pas cours. C'est l'exemple même de l'association bien connue de " LA CARPE et du LAPIN"...

Que l'on ne vienne pas me dire que cette fusion est dans l'intérêt de CLAIRA et des CLAIRANENCS. Cette fusion, mathématiquement électoraliste, est dans l'intérêt de SORLI et de BARBE un point c'est tout.

 

la liste de Marc PETIT "Construisons Ensemble l'Avenir de Claira"

MPsmall

Marc PETIT se présente avec sa liste complète du 1er tour. Sans aucune tentative de fusion ou de compromission. Il est clair avec les Clairanencs tant sur ses projets pour Claira que sur son attachement à la Communauté de Communes Corbières Salanque Méditerranée.

Cette campagne de 25 jours s'annonce particulièrement difficile, pas de rencontres possibles pas de réunions publiques. Devant des adversaires qui n'hésitent pas à utiliser tous les moyens pour déstabiliser.

A souhaiter que les Clairanencs se saisissent de cette opportunité de tourner la page de l'ancienne municipalité qui confond trop souvent intérêt général avec interêts personnels. Cette ancienne municipalité qui pratique sans vergogne le clientèlisme et le quant- à-soi.

A souhaiter que dans les urnes, le 28 juin 2020, ils donnent les clés de la Mairie à Marc PETIT.

 

Bernard Jantac, le 3 juin 2020

Retour haut de page

Des gendarmes à la Mairie de CLAIRA !

 

Pourquoi des gendarmes ont-ils dû intervenir au sein même de la mairie de Claira vendredi  05 juin ??

Un administré mécontent ? Pour régler les incivilités dans le village ? Pas du tout !!!

La distribution de masques est à l’origine de la venue de la gendarmerie sur demande de Madame le Maire. En effet, des élus, Mme Sorli en tête, voulaient absolument participer à la distribution de masques à la population qui a lieu ce samedi 6 juin !!!! Ce sont les employés municipaux qui assurent la distribution, pas d’élus c’est la volonté de Mme Malé,  à trois semaines des élections elle a voulu rester neutre.

Quel intérêt pour des élus d’être présents à cette distribution nécessaire, bien que tardive, si ce n’est pour s’en attirer les lauriers, se montrer et faire campagne.

Devant  des propos menaçants et la volonté de l’empêcher de sortir de la mairie, Madame Malé s’est vue dans l’obligation de faire intervenir les gendarmes pour contraindre Madame Sorli et ses acolytes à quitter la mairie.

Lamentable ! On peut penser ce qu’on veut des actions et de la gestion de Madame le Maire mais exercer de telles pressions n’est pas digne d’une personne se présentant pour diriger une municipalité.

A trois semaines de l’échéance municipale, qu’on laisse Madame Malé terminer son mandat tranquillement.


Bernard JANTAC

Retour haut de page

La succession de José PUIG rend extrêmement nerveux les candidats-successeurs dans sa majorité !

 

Lors de la sortie d’un des derniers conseils municipaux, j’ai été violemment bousculé dans le dos par Jean-Pierre MAC. La raison est semble-t-il qu’il n’ait pas apprécié mon point de vue au sujet des inondations récurrentes…

A propos de la rentrée scolaire après confinement, Madame Le Maire nous demande à tous notre point de vue et notre avis par email (confinement oblige). Je donne par mail mon avis et je m’étonne que personne n’ait répondu.

Jean-Pierre LEONARDI, qualifie de « sottise » ma question en expliquant que quelques conseillers avaient déjà  répondu. J’ai, alors, expliqué, toujours par mail, à J.P. LEONARDI qu’une consultation dématérialisée imposait à tous les conseillers de transmettre leur réponse à TOUS, et que la sottise, n’était pas, à l’évidence, de mon côté.

Toujours à propos de la rentrée scolaire d'après confinement, je découvre, avec stupeur, que quelques conseillers municipaux, dont Madame SORLI, Alain QUINTO, et Jacques BAUDE notamment se sont arrogés le droit d’intervenir pendant une réunion Enseignants-Mairie. A quel titre ? Avaient-ils quelconque mandat pour parler au nom du conseil municipal ? Qui, je le rappelle est toujours officiellement élu, dans son ensemble, jusqu’à la fin du 2ème tour des élections.

J’ai encore dans les oreilles les propos de Madame SORLI au cours de l’un des conseils municipaux de début de mandat, au sujet de la délibération sur la part à laisser à l’opposition sur la revue « ENTRE-NOUS » : « Pas question de leur laisser la parole ! nous sommes ENTRE-NOUS, un point c’est tout, intervient-elle ! » Fort heureusement José PUIG l’a sèchement interrompue : « Non ! Angélique, il n’en est pas question c’est la loi ».

Le candidat Stéphane BANULS qui m’a récemment « blacklister » de sa page Facebook, car il ne supporte pas la contradiction. Il semble que je ne sois pas le seul d’ailleurs.

Et maintenant l’épisode de la distribution de masques et l’intervention de la Gendarmerie à la Mairie de Claira, à la demande de Madame Le Maire.

Jusqu’où allons-nous aller ? Je suis assez heureux de prendre ma retraite et de ne pas m’être présenté à cette élection. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir, en tant qu’électeur averti, pour avoir été tête de liste en 2008 et 2014, un avis quelque peu motivé sur le sujet et le prochain Maire.

Tous ces évènements ne font que renforcer mes convictions. A ce jour, devant ces manques évidents de maîtrise et de connaissance du fonctionnement démocratique d’une Mairie et des compétences obligatoires dont il faut faire preuve, tant sur les plans financiers, administratifs, techniques, et bien évidemment humains (respect, transparence, désintéressement, probité, courage), que le prochain Maire ne peut être que Marc PETIT. C’est le seul qui regroupe toutes ces qualités et compétences. C’est le seul à faire preuve d’une volonté farouche de rassemblement de toute la population. C'est le seul à garantir qu'il ne travaillera pas pour ses intérêts personnels. C'est le seul, mis à part son logement,à ne pas être propriétaire terrien sur la commune de Claira.

 

Bernard Jantac le 12 juin 2020

Retour haut de page

 

Je soutiens, librement et sans équivoque, la liste de Marc PETIT.

 

J'ai du mal à comprendre, comment Madame SORLI, qui a côtoyé (durant 18 ans 3 mandats) plusieurs fois par semaine Madame Hélène MALÉ, puisse se comporter ainsi avec elle: Madame SORLI ne vote pas le budget pour BLOQUER COMPLETEMENT CLAIRA à des fins électoralistes.

J'ai du mal à comprendre comment Michel BARBÉ, pressenti par Madame Le Maire, pour être son bras droit, puis adouber par elle, pendant la cérémonie des voeux de cette année, pour devenir son successeur, puisse se comporter ainsi avec Hélène MALÉ.

Cette association, SORLI contre BARBÉ, dans un premier temps, au 1er tour des élections, puis SORLI avec BARBÉ au 2ème tour des élections, est décidemment entachée de suspicions.

Toutes les excuses sont bonnes. Un vieil adage populaire précise : "Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage"...

On peut chercher la réponse parmi les erreurs commises. Et bien évidemment, il y a eu des erreurs et des dérives. Mais ce qui est parfaitement incompréhensible c'est que ce sont les mêmes qui étaient à la tête de la Mairie qui essaient de se dédouaner en fustigeant Madame Hélène MALÉ pour lui faire "porter le chapeau". Après 18 ou 24 ans, pour certains, de collaboration, on peut dire qu'ils ont mis du temps à réagir.

Liste absolument non exhaustive:

Le forage de la Chapelle Saint Pierre qui n’a toujours pas l’autorisation d’exploitation (construit sans accord des services de l’eau), qui a coûté prés de 1,8 millions € HT(1 800 000,00€ HT, forage et suppresseur).

Les fonds de concours versés par la Communauté de Communes à la commune de Claira pour la Maison des Associations alors que celle-ci sera construite en final par la Communauté de Communes.

D’autres fonds de concours détournés de l’aménagement de la Crèche, 250 000,00€ HT, par le Conseil Municipal, pour acheter une partie des terrains du projet du Collège.

Les acquisitions de terrains et de maisons, sans justification d’aménagement urbanistique, ou sous prétexte d’installer des conteneurs enterrés, par exemple rue des Blanquerrias au prix de 69 500€ HT, ou encore à la rue du Ruisseau 50 000€ HT pour là aussi des conteneurs enterrés! En avez-vous vu ?

Impasse des Figuiers, terrain appartenant à Mme Montanolla (née Jouanole, famille BARBÉ), acheté par la mairie au prix de 282€ le m² HT (note de synthèse du Conseil Municipal du 07 avril 2017 point 16), Maison Puig 50 000€ HT etc. etc.

La nomination, par Madame MALÉ, aux commissions du P.A.E.N. (Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains), de Thierry AVANZI (compagnon d’Angélique SORLI) ainsi que de Michel et Matthieu BARBÉ (conseil municipal du 7 avril 2018, points 7 et 8). J’ai d’ailleurs consacré un article sur le sujet « cliquer ici ». Dans le même temps Marc PETIT s’est vu refusé sa candidature au motif qu’il n’était pas agriculteur (ni promoteur, ni propriétaire terrien, d'ailleurs...).

Les questions que les Clairanencs doivent se poser, en priorité sont les suivantes : Qu'est-ce qui a été fait durant toutes ces années concrètement pour notre village ? La réponse est : RIEN; Pour les routes ? RIEN; Pour les trottoirs ? RIEN; Pour la station d'épuration ? RIEN; Pour les inondations ? RIEN et toujours RIEN.

D'une manière pragmatique, vient naturellement la question principale : où est donc passé l'argent ?

Faut-il garder ces mêmes personnes à la tête de la Mairie ? N’est-il pas temps de sanctionner ? De donner un coup de pied dans la fourmilière ?

Ont-ils, les uns et les autres l'envergure, les compétences, la personnalité pour assumer le rôle de Maire ? Aussi bien au quotidien, tous les jours à la Mairie mais aussi et surtout politiquement devant le Préfet, la Région, le Département, l'agglo, le SMBVA, la Communauté de Communes Corbières Salanque Méditerranée, devant leurs alter-égos départementaux et nationaux ?

Les Clairanencs doivent se tourner vers une gestion municipale apaisée, longuement réfléchie, soucieuse du denier public, une gestion délibérément consacrée à l'ensemble de nos concitoyens, sans passe-droit, sans copinage, sans clientélisme, transparente. Et donc, on vote pour Marc PETIT et sa liste qui, elle, est constituée de personnalités compétentes dans les tous les domaines de la gestion municipale.

Ne laisser pas le COVID-19 décider à votre place ! Dimanche 28 juin donner votre avis, VOTER !


Merci encore pour vos visites, les Clairanencs s'interessent de très près aux affaires de la Commune. C'est rassurant.

Bernard Jantac le 19 juin 2020

Retour haut de page

Cette fois c'est le dernier article, c'est le temps des résultats:

 

MPMaire

 

 

 

C'est avec 93 voix d'avance que Marc PETIT prend la Mairie de Claira.

Il l'avait dit, il le fera, il souhaite apaiser le débat politique, il conviera l'opposition à siéger dans les commissions.

Je dois dire, pour avoir passé la journée du 28 juin au bureau n° 3 en tant que délégué suppléant de Marc PETIT, que tout s'est déroulé harmonieusement sans erreur ni discussion, tout a été limpide, le décompte des signatures, le décompte des enveloppes, le décompte des voix de chacune des équipes. Un régal pour les scrutateurs et le public. Angélique SORLI qui présidait ce bureau de vote, à l'instar de sa campagne, s'est montrée sans aucune agressivité, souriante, agréable, échangeant facilement. Merci encore à Angélique SORLI.

5 candidats au départ, c'était effectivement beaucoup pour une commune comme Claira. Parmi eux, on peut regretter le sort réservé par les électeurs, à Daniel MASSE, éliminer dés le 1er tour, qui, en tant que spécialiste incontesté de l'eau et de l'assainissement, pourrait apporter son expérience, ainsi que la présence dans son équipe de Jean PERROT (cadre supérieur Ministère des comptes publics, trésorier gestionnaire collectivités).

En ce qui concerne Michel BARBE, je préfère garder le silence. Il semblerait que ce soit son association de dernière minute avec Angélique SORLI qui soit à la base de la défaite de cette dernière.

Pour le candidat Stéphane BANULS, il est bien difficile de garder son sérieux. Après une campagne de caniveau, il fait 191 voix, 20 voix de moins qu'au 1er tour. A l'évidence ses propres colistiers l'ont lâché devant une telle campagne électorale. C'est le seul élu de son équipe et fort heureusement il ne siègera pas à la Communauté de Communes Corbières Salanque Méditerranée.

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page